dimanche, novembre 27, 2022

Au théâtre : Le Déparleur de, et avec Michel Herland. Samedi 5 mars

« Tu sais quelquefois on se demande à quoi que ça sert, tout ça, tout ce mal qu’on se donne. Et les matins qui se répètent. Y a des jours où je voudrais être déjà dans le trou. D’ailleurs j’ai jamais été bien que dans des trous…Ainsi débute Le Déparleur. Un personnage se raconte, il est au bout du rouleau, il se remémore les principales étapes d’une vie faite de misères plutôt que de bonheurs qui l’ont conduit là où il est enfin parvenu, sur un bout de trottoir d’où il harangue les passants.

Ce « seul en scène » est un monologue adressé au public, divisé en dix brèves parties, chacune traitant d’un thème particulier, récit d’un épisode vécu ou considérations plus générales (l’alcool, les trafics de drogue, la démocratie, la révolution, la médecine, etc.), tous sujets à propos desquels le personnage « déparle », nourri par son expérience et ses lectures. 

Michel Herland, dont les lecteurs d’Antilla connaissent les analyses politiques et les comptes rendus d’ouvrages, a été professeur sur le campusIl est également l’auteur de deux romans, L’Esclave et La Mutine, de recueils de poèmes et de pièces de théâtre. Il joue régulièrement au théâtre avec la troupe des Buv’Art.

 

Samedi 5 mars 2022, 18 heures au théâtre Aimé Césaire. Tarif unique 15 €.

Réservations : datacaraibes.com

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -spot_img

Latest article

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR