dimanche, novembre 27, 2022

Des chercheurs belges découvrent comment empêcher l’infection au Covid

Des chercheurs belges de l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), auraient identifié la clé qui permettrait au SARS-CoV-2 de s’attaquer aux cellules, mais aussi la solution pour bloquer le virus et éviter ainsi qu’il infecte la cellule humaine, en clair, à éviter l’infection. C’est une « première mondiale très prometteuse » affirme les scientifiques de l’UCLouvain, et elle pourrait enfin permettre la mise au point d’un antiviral efficace.

Le Covid 19 reste au cœur des préoccupations du monde actuel. A part le vaccin considéré par nos instances comme LA solution miracle. Avec l’apparition de nouveaux variants, ou les vaccins actuels restent inefficaces sans parler des éventuels effets secondaires. Pour prévenir le Covid, il existe pourtant nombreux traitements qui se révèlent très prometteurs.

Focus sur la découverte faite par les chercheurs

Dans un communiqué de presse, l’université catholique de Louvain a annoncé les résultats d’une étude menée par ses chercheurs. Ils ont aussi fait l’objet d’une publication dans la prestigieuse revue scientifique Nature Communications.

Cela fait deux ans que l’équipe de chercheurs dirigée par David Alsteens a essayé de comprendre les mécanismes de fonctionnement du coronavirus au niveau moléculaire. L’équipe a investigué la manière dont le SARS-CoV-2 infecte la cellule humaine.

Les experts ont alors découvert une sorte d’interaction entre les acides sialiques (AS) qui sont des résidus de sucre présents à la surface des cellules et la protéine spike (S) du coronavirus.

Il se trouve que le virus arrive facilement à identifier leurs cibles grâce à des résidus de sucre. En d’autres termes, les chercheurs belges viennent de découvrir la clé qui permettrait au SARS-CoV-2 de pénétrer dans les cellules.

Un antiviral sous forme d’aérosol

L’équipe de chercheurs de l’UCLouvain a également découvert comment piéger le virus en bloquant toute interaction de la protéine S avec la cellule hôte. Selon ces experts, « si le virus ne s’attache pas aux cellules, il ne sait plus entrer et donc il meurt ». Grâce à ce blocage des liaisons du virus, on évite l’infection.

L’université explique que contrairement aux différents vaccins anti-Covid qui s’attaquent principalement aux mutations du SARS-CoV-2, mais pas au virus dans son ensemble. Cette découverte a l’avantage d’agir directement sur le virus, indépendamment des mutations.

Selon le communiqué, « cette découverte suscite un immense espoir : celui de mettre au point un antiviral, sous forme d’aérosol, qui permettrait d’éradiquer le virus en cas d’infection ou de contact à haut risque ! ».

Notons que l’équipe de chercheurs va effectuer des tests sur des souris pour vérifier si cela pourrait fonctionner sur l’organisme. Grâce à cette découverte, l’équipe UCLouvain espère créer un antiviral efficace, capable d’agir sur toutes les mutations du SARS-CoV-2, mais aussi contrer d’autres virus ayant des facteurs d’attachements semblables.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -spot_img

Latest article

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR