dimanche, juillet 3, 2022

Translinguisme, traduction et poésie caribéenne

La langue maternelle a traversé l’océan

Les linguistes estiment qu’il existe environ 7 000 langues dans le monde, mais beaucoup sont menacées. Translinguisme, traduction et poésie caribéenne est un recueil de poésie multilingue comprenant plus de cinquante traductions de «Lenga di mama» («langue maternelle») de la poétesse de Curaçao Hilda de Windt Ayoubi, ainsi que trois poèmes supplémentaires offrant chacun une perspective différente sur la langue maternelle. La poésie pointue et socialement chargée de De Windt Ayoubi a inspiré des traductions du monde entier ; recueillies ici pour la première fois, elles servent à protéger les langues et les cultures d’origine – en particulier les langues minoritaires – de leurs traducteurs, qui vont des linguistes experts aux locuteurs de langues sous-représentées. Dans son essai d’accompagnement, Pieter Muysken examine le rôle de la traduction dans la résolution de ce problème culturel urgent, discutant de la perte et de la revitalisation de la langue, des traductions bilingues et des traductions de masse. Complète avec des cartes, des profils linguistiques et des entretiens personnels avec le poète, cette collection explore l’importance émotionnelle, culturelle et intellectuelle de la conservation de la langue à travers la poésie.

 

+

C8187578-5FBF-489E-A634-360CCD0E4EF5.jpg

J’ai eu l’honneur de faire partie des 50 traducteurs. J’ai proposé ma contribution en créole, pour Lenga di mama de la poétesse Hilda de Windt Ayoubi de Curaçao

Jid.

Matnik or Matinik (Martinican Creole) / Lenga Krioyo di Martinique

Lang natif-natal

Ni pasé 6000 lang ka egzisté asou latè
Eti majorité-a sé ta an ti-tjò
Mé sé wou, Papiamento
Eti man ka santi
Pli pré tjè mwen.
Sé épi’w

Man pé pli bien palé pou di
Tout détay ka rézonnen pli bien
Kontel mizik
Chanté épi mélodi éti pétet
Yo pa ka trouvé adan dot lang.

Ni pasé 6000 lang ka egzisté asou latè
Mé sé épi lang natif-natal mwen
Eti manman-mwen ek papa-mwen nouri mwen dépi toupiti
Man simié anpami tout
Man ka pòté jik an fondok tjè mwen.

Ni pasé 6000 lang ka egzisté asou latè
Mé sé yenki an papiamento
Nou ka matjé litérati nou
Nou ka mofwazé chédev entènasional
Pou nou rivé pòté lang natif-natal nou osélélé
Pou’y trapé plis valè

Menm manniè kiltivatè
Pa ka planté tibren mayi selman
Mé papay, patat, kosol ek kalbas
Pou rékolté dèmen dives fwi
Menm manniè nou ni bizwen choyé ek protéjé
Chak lang ki ni asou late
Menmsi i ka sòti
Dan pli piti tizing lang.

Translation: Jude Duranty

- Advertisement -spot_img

More articles

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -spot_img

Latest article

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR